Français English Deutsch
Idée cadeau - offrez un vol de baptême de l'air
Baptême de l'air ULMCircuit
Verdun et les sites de mémoire en Meuse

Votre plan de vol :

Durée du vol : 45 minutes
Distance parcourue : 110 km
Tarif (1 personne) :
199 Euros   

En résumé : Survolez les sites de mémoire les plus importants de la première guerre mondiale en Meuse à la même vitesse et avec une visibilité identique à celle des avions d'observations de l'époque. En savoir plus


Paiement CB ou chèque


Choix des dates ou
question pratique ?
Cliquez ici


L'étang de Lachaussée

Hannonville-sous-les-côtes

La cabine ULM avec une baie vitrée de près d'un mètre carré

Combres sous les côtes

Mouilly

Rupt-en-Woëvre

Le centre ville de Verdun

Verdun

L'ossuaire de Douaumont

L'ossuaire de Douaumont

L'ossuaire de Douaumont

L'ossuaire de Douaumont

Le fort de Douaumont

Le fort de Vaux-devant-Damloup

Blanzée

Ronvaux

Fresnes-en-Woëvre

La base aérienne de Chambley Planet'Air

Votre vol plus en détail :

 

Spécialement conçu autour des principaux sites de mémoire et des hauts lieux de la première guerre mondiale en Meuse, ce circuit vous permet de survoler les côtes de Meuse, de découvrir la ville de Verdun, la zone rouge, plusieurs champs de batailles et cimetières militaires, l'ossuaire de Douaumont et les principaux forts.

Il s'adresse aux particuliers qui souhaitent ajouter une vision différente à une visite traditionnelle faite au sol, mais aussi aux passionnés d'histoire, journalistes, historiens et chercheurs qui veulent, grâce au regard unique que permet la vue aérienne, mieux comprendre la géographie des champs de bataille et les choix retenus par la stratégie militaire.

Parallèle supplémentaire de votre vol avec l'histoire : la vitesse de croisière de l'appareil et la visibilité exceptionnelle qu'offre sa cabine : elles sont très proches de celles des avions d'observation qui furent utilisés durant les premières années du conflit.

Le parcours représente environ 100 à 110 kilomètres effectués en une heure de vol. Il est possible de l'adapter en fonction de vos demandes (à préciser avec le pilote le jour du vol).

 

Décollage de Chambley, montée et virage en direction de Lachaussée puis un cap en direction de Verdun avec les côtes de Meuse en ligne d'horizon. Les premiers villages que nous survolons sont Woël, Avillers Sainte Croix, Hannonville-sous-les-côtes. Puis, Herbeuville et Combres-sous-les-côtes annoncent le site des éparges où en 1914 et 1915 des combats particulièrement violents ont eu lieu. Certains régiments y ont parfois perdu plusieurs milliers d'hommes en quelques jours seulement. Aujourd'hui encore, des traces d'explosion d'obus sont encore visibles sur cette colline jugée à l'époque comme des plus stratégiques pour le positionnement de l'artillerie.

Après les éparges nous franchissons les côtes de Meuse, à cet instant vers le sud ou vers le nord ce ne sont que des forêts à perte de vue, toutes ont été plantées après la guerre. Elles étaient la seule alternative possible car les sols renfermaient une telle quantité de corps et de munitions non explosées qu'il était impensable de les réutiliser pour y reconstruire des villages ou pour y exploiter des cultures agricoles.

Passage à la verticale de l'autoroute de Paris-Strasbourg, puis toujours le long des côtes de Meuse, les villages de Ronvaux, Watronville, Châtillon-sous-les-côtes, Moulainville avant d'atteindre le fort de Vaux, l'un des symboles de l'esprit de sacrifice des poilus de la première guerre mondiale.

Un peu plus au nord, un autre site essentiel se dévoile dans une clairière, c'est un des plus importants des 40 forts construits dans un rayon de 40 km autour de Verdun : le fort de Douaumont.

À environ 1 km, l'ossuaire de Douaumont avec da tour culminant à près de 50 mètres ressemble à une imperturbable vigie veillant sur les côtes de Meuse. Il contient les restes de près de 140.000 soldats inconnus français et allemands. Au pied du bâtiment un cimetière immense où reposent 16.000 soldats français. La forme du bâtiment, en l'honneur du courage de tous ceux qui se sont dressé ici pour s'opposer à l'avance de l'ennemi symbolise une digue infranchissable. De part et d'autre, deux monuments plus petits rendent hommage à la mémoire des soldats de confession juive pour le premier et musulmane pour le second.

Retour devant le fort de Douaumont puis le mémorial de Verdun, et une commune qui symbolise celles dont le nom est entré dans l'histoire : Fleury-devant-Douaumont. De ces villages où la vie s'écoulait paisiblement avant la guerre il ne reste rien. La bataille de Verdun en 1916 a duré 300 jours et 300 nuits, 26 millions d'obus ont été tirés dans cette zone, 300.000 combattants français et allemands y ont été portés disparus. Avec 6 obus au m² le sol a été à ce point meurtri que même la paix revenue, reconstruire les villages d'avant était impossible. Seuls subsistent dans ces communes mortes pour la France une chapelle ou un monument destiné à rappeler leur histoire. En un siècle, la nature a recouvert les côtes de Meuse d'un manteau de verdure bucolique qui tranche avec le paysage d'il y a un siècle. Il n'y a plus aujourd'hui de poilus ou d'aviateurs qui pourraient raconter l'aspect lunaire de cet endroit à l'époque, seules d'anciennes photographies aériennes ou prises au sol permettent aux générations actuelles d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui s'est jouée ici.

L'itinéraire du vol contourne ensuite la ville de Verdun, il permet de voir en détail l'ensemble de la ville, la citadelle, la ville haute et Belleville-sur-Meuse. Portez votre regard vers le sud ouest, vous apercevrez la voie sacrée qui rejoint Verdun depuis Bar-le-Duc. Durant l'été 1916, plus de 50.000 tonnes de matériel et plus de 90.000 hommes y transitaient chaque semaine, à une cadence d'un camion toutes les 14 secondes... L'armée Française avait affecté plusieurs escadrilles de chasseurs uniquement à la défense de cette route classée comme un des sites les plus stratégiques.
Cap au sud en longeant les côtes de Meuse, après la carrière spectaculaire de Dugny-sur-Meuse, le château des Monthairons. Le vol continue vers le sud avant de remettre le cap vers l'aérodrome de Chambley, un regard vers le village perché d'Hattonchatel et son magnifique château, vers le lac de Madine, et il est temps de s'intégrer dans le circuit de piste pour atterrir.

 

 

 

Découvrez également nos autres circuits :


Paiement CB ou chèque


Choix des dates ou
question pratique ?
Cliquez ici


Baptême de l'air avion ULM en région Grand Est - Copyright © 1999-2018 L'Europe vue du ciel SARL - Tous droits réservés
Conditions générales | Mentions légales | Contact | Liens